Comment choisir son drone ?

Si vous passez quelques minutes à regarder les options pour l’achat d’un drone, vous réaliserez rapidement qu’il y a un nombre impressionnant d’options à choisir. Vous en trouverez de toutes les tailles et de tous les prix. Chaque drone aura également de nombreuses fonctionnalités différentes.

Aussi, avec autant de choix de modèles sur internet, l’achat d’un nouveau drone peut certainement vite devenir difficile et même source de confusion. De nombreux drones partagent le même cadre de base (quatre hélices, gyroscope, etc.) mais varient aussi considérablement dans d’autres domaines… Pour cette raison, notre guide d’achat vous aidera certainement à éclaircir toutes questions que vous pourriez vous poser avant l’achat de votre premier drone, pour bien le choisir. Vous retrouverez aussi nos tests complets des différents drones que nous vous avons sélectionnés.

choisir-done

Lors du choix de votre drone, il est important de penser à vos propres besoins et capacités.

5 facteurs à considérer avant d’acheter son drone

En général, il y a cinq facteurs à considérer avant d’acheter votre premier drone: le temps de vol, le niveau de compétence, les capteurs GPS, les spécifications de la caméra et les contrôleurs.

Voyons chacun de ces facteurs en profondeur afin que vous puissiez prendre une décision plus éclairée lors de l’achat de votre drone. Cependant, rappelez-vous une règle d’or:  Achetez toujours un drone bon marché en premier, puis envisagez d’investir dans un modèle plus coûteux seulement une fois que vous devenez plus compétent. Cela dit, commençons !

1 Son propre niveau de compétence :

C’est un facteur important à considérer avant d’acheter un drone. Si vous en acheter un qui est au-delà de votre niveau de compétence, vous allez probablement finir par l’ écraser ou alors vous décourager et le laisser dormir dans le placard . Ça ne sert à rien de gaspiller son argent . C’est pourquoi… il semble sage de se perfectionner sur un modèle moins cher, puis de passer sur un modèle plus perfectionné quand vous maitrisez votre sujet et objet ! Les RC drones, comme le Nano QX lame, grâce à la technologie SAFE qui aide à stabiliser le quadricopter, sont assez faciles à prendre en mains.  Vous pouvez également commencer par le Cheerson CX-10 qui est relativement facile à piloter. Une fois que vous maîtrisez votre drone, vous pouvez passer à un modèle plus coûteux. Ne soyez pas impatient, vous risqueriez de vous griller les ailes.

2 Le temps de vol :

Quand on parle de temps de vol. on se réfère à la quantité de temps qu’un drone est capable de voler avec une seule charge de batterie. Il existe plusieurs facteurs qui déterminent le temps de vol d’un drone comme la taille de la batterie, le poids du drone et même les manoeuvres effectuées. Et oui, tout cela joue un rôle! Pour la plupart, tous les drones ont des temps de vol relativement courts à savoir moins de 25 minutes. Mais 25 minutes de vol , c’est aussi 25 minutes de pilotage et 25 minutes de concentration ! C’est déjà énorme car vous n’aurez pas de pilotage automatique ni même de co-pilote !

Les modèles moins chers, comme le Syma X5C, ont des temps de vol en moyenne d’environ sept minutes. Les modèles coûteux (comme le DJI Phantom 2 Vision Plus) ont des temps de vol en moyenne autour de 15-20 minutes. Rassurez-vous, dans tous les cas, vous pourrez toujours vous amuser !

3 Les capteurs GPS :

Les capteurs GPS sont habituellement (il y a des exceptions) seulement présents dans les modèles coûteux de drones et sont pour le coup vraiment utiles. Par exemple, les capteurs GPS vous permettent de définir des coordonnées spécifiques pour votre drone. Une fois programmé, le drone volera automatiquement à ces coordonnées. Les capteurs GPS permettent une fonction propre appelée « Return Home ». En appuyant sur un bouton, cette fonctionnalité ramènera votre drone à son emplacement initial. C’est très utile uniquement lorsque vous avez perdu de vue votre drone…

4 Les caractéristiques de la caméra :

Aujourd’hui, vous pouvez acheter des drones avec des appareils photo aux alentours de 45 €. Généralement, les modèles moins chers n’ont pas FPV (First Person Viewing) et leurs résolutions laissent à désirer. Comme dit le dicton populaire « on en a pour son argent ! » mais, quoiqu’il en soit moins cher est mieux que rien et … ramener des images aériennes de votre voisinage, même de basse qualité, est mieux que de ne pas en avoir un du tout !

5 Les contrôleurs :

Le contrôleur, appelé aussi « émetteur« , est ce qui vous permet de contrôler et de manœuvrer votre drone. La majorité des émetteurs sont livrés avec deux sticks analogiques et fonctionnent à une fréquence de 2,4 GHz.

Personnellement, nous préférons les émetteurs qui montrent des diagnostics en temps réel sur le drone (hauteur, vitesse, position du papillon des gaz, etc.). Cela contribue à rendre l’expérience de vol plus agréable. Certains drones RC, comme le Hubsan X4 H107D, sont équipés de moniteurs LCD intégrés pour le vol FPV.

einstein

 

Rassurez-vous, vous n’aurez pas besoin d’être Einstein pour faire voler votre drone ! Rappelez-vous aussi que ce grand monsieur a dit  » La connaissance s’acquiert par l’expérience, tout le reste n’est que l’information « .

Prenez quand même le temps de lire les différents tests que nous avons réalisés , histoire de bien cibler le drone dont vous avez envie et de ne pas regretter votre achat . Un drone c’est du pur plaisir à l’état pur !